Ligue des Nations: Le seum, deux fois

La presse belge n’a pas caché son amertume après le nouvel échec des Diables Rouges en demi-finale de la Ligue des Nations, battus par la France (3-2) après avoir pourtant mené par deux buts d’avance.

« Encore raté » Le titre qui barre la une du Soir, ce vendredi, résume bien le sentiment qui domine Outre-Quiévrain. Trois mois après la déception vécue à l’Euro face à l’Italie dès les quarts de finale et trois ans après l’élimination frustrante en demi-finale de la dernière Coupe du monde, la Belgique en a été quitte pour une nouvelle désillusion, jeudi. Les Diables Rouges ont eu beau compter deux buts d’avance jusqu’à l’heure de jeu, ils n’en ont pas moins finalement été battus (3-2), crucifiés par un but de Théo Hernandez à la dernière minute. 

De quoi évidemment laisser beaucoup de regrets outre-Quiévrain. « Un goût de seum », titre ainsi La Dernière Heure en référence à l’immense frustration ressentie après l’élimination en Russie. Une référence qui apparait d’ailleurs également en une de L’Equipe, qui titre en effet « Le seum, deux fois ».

L’échec de 2018 est d’ailleurs encore dans toutes les têtes. « Encore une fois, ça ne passe pas contre la France », déplore le quotidien flamand Het Laatste Nieuws tandis que La Nouvelle Gazette évoque carrément « La malédiction ». « Le jour de gloire n’es pas encore arrivé », titre de son côté De Standaard en référence aux paroles de la Marseillaise, évoquant des « Diables Rouges submergés à la dernière minute».

Laissez un commentaire