Football. Au tour des joueurs du Bayern Munich d’accepter des baisses de salaires

Dans le contexte de crise de coronavirus, les clubs de football sont obligés de revoir leurs fonctionnements. En Allemagne, après Mönchengladbach, Brême et Schalke 04, c’est au tour des joueurs du Bayern Munich d’accepter de revoir leurs prétentions salariales à la baisse.

Les joueurs du Bayern Munich et d’autres clubs allemands de Bundesliga (1re division allemande de football) ont accepté des baisses de salaires pour aider leurs dirigeants à faire face à la crise créée par la pandémie de coronavirus, rapportent, ce mardi, des médias allemands.

Au Bayern, qui entretient une équipe de stars, les dépenses salariales avaient représenté 336,2 millions d’euros lors de la saison 2018-2019, pour un chiffre d’affaires de 750,5 millions.

Les premiers en Allemagne à avoir proposé spontanément une réduction de salaire ont été les joueurs de Mönchengladbach, suivis par leurs collègues de Brême et Schalke 04. À Dortmund et Leverkusen, des discussions sont en cours, rapporte la presse.

Au Borussia Dortmund, l’entraîneur Lucien Favre a lui-même proposé une baisse de son salaire. Pour les joueurs, le club envisage une réduction de 20 % des salaires si les matches ne reprennent pas, et de 10 % s’ils reprennent à huis clos, étant donné que dans ce cas, les clubs toucheraient les droits télé.

Laissez un commentaire